Buse en plein vol
Buse en plein vol

 

La forêt de Körkerwald est vaste (environ 15 km * 15 km). Comme toutes les forêts de la bordure du Rhin - nous sommes à qq. km à vol d'oiseau de la digue du Rhin, elle est globalement en-dessous du lit du fleuve, en zone théoriquement inondable, ce qu'elle devait être avant la canalisation du fleuve à la fin du XIXème siècle.

 Il existe de très nombreux canaux de drainage des eaux, plus ou moins stagnantes en été, très actifs en hiver. De ce fait, les bottes sont plutôt de circonstance quand on se promène en forêt, bien plus que les chaussures de marche.

 Il y a de nombreux animaux dans ces bois et particulièrement chevreuils et biches, au point que la Körkerwald a été déclassée du titre de "forêt naturelle" à cause de la trop importante population de cervidés (les règles allemandes!).

   Ces animaux sont assez difficiles à apercevoir, le jeu des canaux faisant qu'il y a toujours une zone de bois plus touffus et isolés par quelques canaux où se réfugier. Bien souvent, ils débordent sur les champs alentour pour glaner du fourrage ou des graines, sans réels dégâts aux cultures. La forêt est exploitée avec des coupes régulières des arbres, plus un système de concession de l'abattage du petit bois, enchères réservées aux habitants des communes limitrophes et attribuées annuellement (nos voisins y ont participé l'an dernier et leur cour est maintenant remplie de bois qui sèche en attendant qu'ils puissent le vendre).

  Oies d'Egypte, buses, cygnes, hérons blancs et hérons gris composent le menu des gros oiseaux

 Biches et chevreuils, sangliers, lièvres celui des mammifères.